La problématique des plantes invasives

Elodea canadensis PLT 22-7-08 028aRenouées asiatiques, Sumac, Berce du Caucase, Ambroisie, … Les plantes invasives sont réparties sur tout le territoire français. En général ces plantes sont importées par les activités anthropiques, volontairement ou non. Par définition, une espèce invasive est une espèce qui a été importée dans un écosystème qu’elle modifie. Elle s’est adaptée à ce nouveau milieu de vie, y prolifère et peut être nuisible à la santé humaine ou animale. Les espèces invasives se caractérisent par un fort potentiel d’occupation spatiale, une photosynthèse et une reproduction efficaces et parfois une résistance accrue aux herbicides. Elles peuvent produire également des composés freinant la germination des autres espèces. Sur 1000 espèces importées volontairement ou non, une seulement devient invasive.

Le processus d’invasion se caractérise par trois étapes :

  • L’implantation : une première population s’installe sur le milieu, s’adapte et se reproduit.
  • La propagation.
  • L’invasion : les populations installées prolifèrent en modifiant le milieu.

Ce processus est lent, il peut durer de 150 à 200 ans.

Les problèmes causés par les plantes invasives sont multiples : de par la vitesse de sa croissance, elles envahissent de nombreux milieux causant divers dommages. En premier lieu, une espèce invasive prend la place des espèces autochtones diminuant ainsi la biodiversité du milieu et modifiant le paysage. Lorsqu’elle colonise les berges d’un cours d’eau, elle bloque l’accès aux berges et les fragilise, ce qui favorise indirectement les inondations et la turbidité des eaux. En milieu urbain la renouée endommage les voies publiques et masque les panneaux de signalisation, ce qui peut poser des problèmes de sécurité. Leur implantation a été possible à cause de leurs caractéristiques particulières : un développement plus rapide que les espèces autochtones, pas de prédateurs naturels dans les régions colonisées et une expansion préférentielle sur les terrains en friche.

Reynoutria sachalinensis Laxou (4)Sur la commune de Laxou, la Renouée du Japon (Fallopia japonica) et de Sakhaline (Fallopia sakhalinensis), le Sumac de Virginie (Rhus typhina) et la Berce du Caucase (Heraclum manteggazianum) posent des problèmes environnementaux et/ou de santé publique.

 

Retour